Marcelle
Racine

Notice biographique


Née à Beaupré, Marcelle Racine a passé sa jeunesse à Saint-Joachim-de-Montmorency, au pied du Cap Tourmente. Dès l'âge de neuf ans, elle écrit en cachette ses deux premiers contes, qu'elle appelle ses « romans ». Plus tard, adolescente, elle tiendra un journal intime et écrira quelques poèmes. Après des études en pédagogie à Québec où elle enseigne pendant quatre ans, elle déménage à Montmagny. Puis elle se fait connaître par son implication dans différents organismes : active au sein d'une chorale, elle devient relationniste pour le Festival de l'Oie blanche, dont elle fait la promotion en écrivant des articles dans l'hebdo régional ; on la sollicite parfois pour animer des galas, des défilés de mode, etc. En 1983, elle se « recycle » dans le secteur des ventes et du marketing jusqu'en 2002. Elle décide alors qu'il est temps pour elle de se consacrer à ce qu'elle aime le plus : l'écriture. Marcelle Racine a publié, en 1983, Le jeu des mots et Re-Naissance, aux Éditions À mains nues.
En 1991, elle entend parler d'Éva Bouchard. Curieuse d'en connaître davantage sur cette femme dontle parcours peu commun semble avoir créé une vive polémique dans la première moitié du XXe siècle, elle entreprend des recherches minutieuses qui se transformeront vite en passion et lui feront découvrir bien plus que ce qu'elle avait osé espérer. De ce qui aurait pu devenir une biographie, elle décide finalement de faire un roman, pour se faire plaisir, et pour l'amour des mots, tout simplement.