Nouveautés

  • Dans les dernières décennies, notre conception du sexe, du genre et de la sexualité a beaucoup évolué. La logique binaire selon laquelle on serait homme ou femme, de genre masculin ou féminin, d'orientation hétérosexuelle ou homosexuelle, a été profondément remise en question en faveur d'une pluralité d'identités. Quelles sont les origines de cette révolution ? Sur quelles connaissances scientifiques est-elle fondée ? Quelles nouvelles perspectives ouvre-t-elle ? Le présent ouvrage, version entièrement remaniée d'un des premiers livres en français portant sur ces questions, explore le monde nuancé et complexe de l'intimité, de la sexualité et de l'identité. Ce faisant, il explique et définit avec précision les différentes facettes de la diversité sexuelle et de genre.

    En savoir plus [+]
  • Paris, 1939. Le destin d'Emily Ann Saxby, une riche Américaine, bascule quand elle fait la rencontre d'un révolutionnaire traqué par les nazis. Alors que la guerre incendie l'Europe, Cécile Maltais, jeune Canadienne française, est recrutée par les services secrets britanniques. Des décennies plus tard, une romancière accepte d'écrire la biographie d'une espionne, tandis qu'un pasteur récemment libéré de prison reçoit les confidences douloureuses d'une paroissienne centenaire. Entre ces personnages, l'histoire a tissé des liens puissants et mystérieux, qui les unissent dans leur commune humanité.

    Dans ce grand thriller historique, Mylène Gilbert-Dumas met en lumière l'héroïsme des jeunes femmes d'exception qui ont combattu la barbarie nazie dans un épisode méconnu de la Deuxième Guerre mondiale. Comme toujours, la force et la vérité de ses personnages vont droit au cœur. 

    Mylène Gilbert-Dumas est l'auteure de romans historiques et populaires, dont Les dames de Beauchêne, Lily Klondike, L'escapade sans retour de Sophie Parent et Yukonnaise. Son œuvre a été récompensée par plusieurs prix prestigieux et lui a valu un lectorat fidèle et nombreux.

    En savoir plus [+]
  • « Je suis celui des prisonniers qui supporte le mieux la détention, non que j'aie la présomption d'avoir plus de fermeté d'âme ou de courage que les autres, mais parce que je me suis fait des occupations qui emploient presque tous mes instants et ne me laissent guère le temps de faire de la bête noire. » Lettre de Jean-Joseph Girouard à son épouse, 17 avril 1838

    En savoir plus [+]
  • Ibrahim Abou-Snobara, alias Snoreau, est vieux et fou. Dans sa chambre d'hôpital, il pense à ses cinq soeurs, Écrivaine, Musicienne, Présidente, Doctoresse et Madone. Qu'est-ce qu'il adviendra d'elles quand il ne sera plus? Et de lui, sans elles, dans cet ailleurs sons nom où l'on ne dit plus « je »? Son regard se porte sur chacune avec une acuité qui pourrait sembler cruelle si Snoreau n'était pas Snoreau, et si le roman de ses derniers jours n'était pas empreint de l'humour et de l'humanité qui caractérisent toute l'oeuvre d'Abla Farhoud.


    Je sais que j'ai été sa muse, pas moi personnellement, mais le malade que je suis. C'est le fou qui est romanesque. L'autre moi, la partie plus accrochée au réel, n'a aucun intérêt pour elle. Mais les deux sont intimement imbriqués, ma chère soeur; qui fait mal à l'un n'épargne pas l'autre!

    En savoir plus [+]
  • De nombreuses personnalités publiques ont appelé, ces dernières années, les Canadiens à renouer avec le « rêve de Champlain ». Selon l'historien David Hackett Fischer, l'explorateur aurait traversé l'Atlantique dans l'espoir de créer une France nouvelle où la tolérance régnerait en maître. Publiée en 2008, alors que le légitime objectif de réconciliation avec les Premiers peuples était d'une grande actualité, sa biographie a connu un grand succès dans les deux langues. Dix ans plus tard, les auteurs de ce dossier du BHP écartent - preuves à l'appui - l'idée que Champlain était animé par un idéal de tolérance, recadrent le discours de Fischer dans son rejet du postmodernisme, et se penchent sur les raisons qui pourraient expliquer la popularité de son livre.
    Avec les textes de Paul Cohen, Michel De Waele et Martin Pâquet. Dossier sous la direction de Michel De Waele.

    Également dans ce numéro : l'éditorial de Michel Sarra-Bournet, les articles de Claude Gélinas et Caroline Desruisseaux et de Ghyslain Hotte, une note de recherche de Lucia Ferretti, la chronique d'histoire militaire d'Yves Tremblay, les recensions de Guillaume Lamy, Guillaume Marceau et Sarah-Émilie Plante, et la compilation des parutions récentes par Yannick Gendron.
    En couverture : Charles William jefferys, Champlain Trading with the Indians, 1911. Bibliothèque et Archives Canada.

    En savoir plus [+]
  • Marianne Potvin multiplie les escapades dans Parc-Extension, à Montréal. Émoustillée par cet étrange quartier rempli d'« étranges », la bourgeoise d'Outremont va y faire une rencontre qui la changera du tout au tout… Les personnages du Marabout se croisent et se recroisent sous la plume d'une auteure qui les torture en mâchouillant sa pipe, déguisée en homme, au son de ses enregistrements de Serge Bouchard. Ayavi Lake manie l'ironie avec délice, en jouant sur les voix, les Moi, les Je, déroutant malicieusement les lecteurs pour mieux leur montrer tous les chemins qu'ils n'ont jamais empruntés.

    Je m'installe à la petite table en bois, devant la fenêtre. Je me mets face aux portraits de Wole Soyinka et d'Ousmane Sembène. Je suis dans la verrière. Ici, il fait bon. Mes plantes semblent communier avec le soleil pour former un halo protecteur. Cette fois, ça y est, j'ai supprimé tous les obstacles qui se dressaient entre ma cruauté et mes personnages.

    En savoir plus [+]
  • Les contributions au dossier de ce numéro du BHP ont une visée principale : inviter à lire l'œuvre de Garneau avec un regard neuf. Sont pour cela mises en relief les sources biographiques, historiographiques et épistémologiques à l'origine de l'Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, son ouvrage phare, publié en quatre volumes entre 1845 et 1852. Les exercices d'historisation auquel le lecteur est convié font la part belle à la participation mal connue de l'écrivain aux débats et aux pratiques médiatiques de son temps tout autant qu'à ses amitiés intellectuelles, sans prétendre résoudre l'indécidabilité des apories historiques de son temps. 

    Avec les textes de Micheline Cambron, Patrice Groulx et Maxime Raymond-Dufour. Un dossier sous la direction de Micheline Cambron.  

    Également dans ce numéro : les articles de William Giguère, Gilles Bourgault et Simon Couillard, la chronique d'histoire parlementaire de Frédéric Lemieux, la chronique d'histoire militaire d'Yves Tremblay, une note de lecture de Simon Couillard, les recensions d'Éric Bédard, Antoine Brousseau Desaulniers, Magalie Laguë Maltais, Camille Robert, Stéphanie Tremblay et Alexandre Turgeon, et la compilation des parutions récentes par Yannick Gendron.

    En savoir plus [+]
  • Prix Robert-Cliche du premier roman 2018

    La mer a englouti la Basse-Ville. Sous la lune, des poètes acrobates sautent de toit en toit. Deux femmes s'écrivent sur le dos de leur amant. De mystérieux sectateurs se prosternent devant une idole vorace. Un philologue charmeur mijote quelque chose et, depuis les terrasses qui surplombent les eaux, une belle jeunesse rêve de partir, et de revenir… En interrogeant les habitants de la République de Saint-Jambe-les-Bains, en épluchant son folklore, en fouillant ses caves et ses greniers, une ethnologue est parvenue à reconstituer des pans de sa glorieuse histoire. C'est une épopée aux contours indistincts, car le passé et l'avenir, le centre et les marges, le soi et l'autre sont autant de frontières que la catastrophe utopique du Siège de Saint-Jambe a rendues caduques.

    En savoir plus [+]
  • « À présent, je suis dans ma période de bonheur, presque tout me sourit et je devrais en trembler, car l'adversité me trouve toujours si rebelle. »   

    Il y a une ironie certaine dans le fait que, pour présenter Azélie Papineau (1834-1869), il faille passer par les hommes de sa famille : elle était la fille de Louis-Joseph, l'épouse du peintre Napoléon Bourrassa, et la mère d'Henri. Elle était aussi une femme brillante et indépendante d'esprit, une pianiste de grand talent et une amie fidèle. En trop peu de pages, son journal, resté inédit jusqu'à ce jour, dit énormément de choses sur une époque et sur une âme inquiète. On y retrouve la figure d'un père aimant mais autoritaire. On y sent le tiraillement entre les devoirs de mère et d'épouse, sans cesse intimés par la famille, la société, l'Église, et la soif d'expression, d'élévation. On y voit les tourments de la maladie mentale, suspecte, honteuse, mal soignée. La diariste, avant d'être terrassée par ses derniers « vertiges » a laissé un document bouleversant qui lève le voile sur une part occultée de l'histoire de la société québécoise.

    En savoir plus [+]
  • Fraîchement débarqué dans la grande ville, un jeune homme en tombe amoureux, et croit y découvrir qui il est vraiment. L'un et l'autre ne sont pas sans risque…

    Dans ce roman d'apprentissage, on retrouve la voix à la fois candide et décalée de l'auteur, et le mélange de cruauté et de tendresse avec laquelle ses personnages s'envisagent et se traitent. Psychologique, mais pas psychologisant, esthète, mais pas esthétisant, cru, mais pas gratuit : Good boy est la deuxième étape d'un projet littéraire qui garde le lecteur sur les dents.  

    J'ai envie de parfums qui ont tourné, j'ai envie de me faire lever le cœur. Ça sent la pisse dehors et c'est là que je m'en vais respirer.  Antoine Charbonneau-Demers est né en 1994 à Rouyn-Noranda. Il est diplômé en création littéraire et du Conservatoire d'art dramatique de Montréal. En 2016, Coco, son premier roman, a reçu le Prix Robert-Cliche.

    En savoir plus [+]
Previous  Page 1 2