Nouveautés

  • Depuis le début du XIXe siècle, l'individualisme libéral a créé les conditions d'une mobilisation constante des réformateurs, de l'Église et de l'État pour la régulation des conduites de la population.


    Ce dossier du BHP propose une série d'articles consacrés à l'analyse des initiatives relatives au commerce d'alcool, aux campagnes de tempérance, à la criminalisation des drogues, à la répression de la déviance juvénile et à la censure des discours sur la sexualité. On mesurera à sa lecture l'importance des conceptions et de la répression du vice, de la déviance et de la criminalité pour la compréhension des normes, des institutions et des politiques qui ont défini la collectivité québécoise.

    Avec les textes d'Amélie Grenier, Mathieu Perron, Daniel Poitras, Caroline Robert, Henrique Soares Corneiro et Catherine Tremblay. Dossier sous la direction d'Amélie Grenier, Caroline Robert, Martin Petitclerc et Donald Fyson.

    En savoir plus [+]
  • Le premier volet d'une trilogie trépidante

    Le Continent est dominé depuis toujours par le royaume d'Anan, État matriarcal aux armées invaincues qui s'appuie sur un système politique sophistiqué et le pouvoir de ses prêtresses pour assurer sa prospérité.

    Mais voilà qu'un pays longtemps tenu pour négligeable devient soudainement agressif; qu'une marchande cynique place ses pions dans la capitale pour renverser l'ordre établi; et que la souveraine d'un royaume rival exige, en échange d'une alliance militaire devenue indispensable, d'épouser le fils de la reine d'Anan. C'est à Chaolih, capitaine frondeuse au passé trouble, qu'est confié le commandement de l'équipage clandestin qui doit mener le prince à sa future – et terrifiante – épouse. Leur périple traversera une vaste forêt occupée par un peuple mystérieux que l'on dit cannibale...

    En savoir plus [+]
  • Le premier volet d'une trilogie trépidante

    Le Continent est dominé depuis toujours par le royaume d'Anan, État matriarcal aux armées invaincues qui s'appuie sur un système politique sophistiqué et le pouvoir de ses prêtresses pour assurer sa prospérité.

    Mais voilà qu'un pays longtemps tenu pour négligeable devient soudainement agressif; qu'une marchande cynique place ses pions dans la capitale pour renverser l'ordre établi; et que la souveraine d'un royaume rival exige, en échange d'une alliance militaire devenue indispensable, d'épouser le fils de la reine d'Anan. C'est à Chaolih, capitaine frondeuse au passé trouble, qu'est confié le commandement de l'équipage clandestin qui doit mener le prince à sa future – et terrifiante – épouse. Leur périple traversera une vaste forêt occupée par un peuple mystérieux que l'on dit cannibale...

    En savoir plus [+]
  • Antoine Lavoie habite dans une petite ville glauque et pauvre avec samère, dépressive chronique, et son père, chômeur habituel. Il passe son temps àlire et rêve de devenir écrivain. Mais pour écrire quoi ? Il n'a rien àraconter, et ça se voit : à la poly, c'est comme s'il était transparent…Mais voilà que Francis Pigeon, la terreur du voisinage, lui fait uneproposition inespérée : il va lui faire vivre de quoi remplir son livre.

    En savoir plus [+]
  • Un roman sur la dangereuse emprise de la fiction.

    Antoine Lavoie habite dans une petite ville glauque et pauvre avec sa mère, dépressive chronique, et son père, chômeur habituel. Il passe son temps à lire et rêve de devenir écrivain. Mais pour écrire quoi ? Il n'a rien à raconter, et ça se voit : à la poly, c'est comme s'il était transparent… Mais voilà que Francis Pigeon, la terreur du voisinage, lui fait une proposition inespérée : il va lui faire vivre de quoi remplir son livre.

    En savoir plus [+]
  • En octobre 1970, Robert Comeau était un tout jeune professeur d'histoire. Engagé pour l'indépendance du Québec et la cause ouvrière, il avait intégré la cellule Information Viger du Front delibération du Québec, y assurant entre autres la rédaction et la distribution des communiqués du groupe clandestin. Durant ces quelques semaines tumultueuses, il a été filé, mis sur écoute, et finalement trahi par des indicateurs infiltrés.


    Ayant pris très vite ses distances avec l'action directe et renoncé à la violence, Comeau ne cherche aujourd'hui ni à se justifier ni à se peindre en héros, mais bien à établir – et souvent à rétablir – la vérité historique d'un moment dont il a été un acteur et un témoin. Dans ce livre, il raconte le cheminement personnel et intellectuel qui l'a mené, avec d'autres jeunes militants et militantes, à rejoindre les rangs du FLQ. Il expose avec clarté le déroulement des événements et montre les nombreux abus perpétrés par les autorités policières, notamment la création de fausses cellules felquistes après la dissolution du mouvement. Il relate également les suites judiciaires et humaines de la crise, et se penche sur la question cruciale de l'inscription d'Octobre dans la mémoire collective.

    En savoir plus [+]
  • En octobre 1970, Robert Comeau était un tout jeune professeur d'histoire. Engagé pour l'indépendance du Québec et la cause ouvrière, il avait intégré la cellule Information Viger du Front de libération du Québec, y assurant entre autres la rédaction et la distribution des communiqués du groupe clandestin. Durant ces quelques semaines tumultueuses, il a été filé, mis sur écoute, et finalement trahi par des indicateurs infiltrés.


    Ayant pris très vite ses distances avec l'action directe et renoncé à la violence, Comeau ne cherche aujourd'hui ni à se justifier ni à se peindre en héros, mais bien à établir – et souvent à rétablir – la vérité historique d'un moment dont il a été un acteur et un témoin. Dans ce livre, il raconte le cheminement personnel et intellectuel qui l'a mené, avec d'autres jeunes militants et militantes, à rejoindre les rangs du FLQ. Il expose avec clarté le déroulement des événements et montre les nombreux abus perpétrés par les autorités policières, notamment la création de fausses cellules felquistes après la dissolution du mouvement. Il relate également les suites judiciaires et humaines de la crise, et se penche sur la question cruciale de l'inscription d'Octobre dans la mémoire collective.

    En savoir plus [+]
  • Mes parents suivaient la méthode du calendrier. Alors, ce qui devait ne pas arriver arriva. C'est-à-dire moi.

    Tourville, années 1950. Les locomotives ne sont pas encore passées au diesel et le CN est le principal employeur de ce village de la région des Appalaches, dépôt de charbon et de bois d'oeuvre. Depuis toujours, l'Église règne sans partage sur les âmes comme sur la politique : rien ne doit mourir et rien ne doit changer… Mais voilà que la télévision entre dans les foyers et, avec elle, une constellation de nouvelles vedettes dont la plus lumineuse, aux yeux du jeune Daniel Boisvert, est sans conteste Janette Bertrand. Le petit garçon ira jusqu'à confier à son idole la tragédie qui a bouleversé sa famille.

    À travers le regard d'un enfant de neuf ans, Rendez-vous à Tourville dépeint avec un humour à la fois tendre et ironique tout un chapitre de l'histoire culturelle et sociale du Québec.

    En savoir plus [+]
  • Mes parents suivaient la méthode du calendrier. Alors, ce qui devait ne pas arriver arriva. C'est-à-dire moi.

    Tourville, années 1950. Les locomotives ne sont pas encore passées au diesel et le CN est le principal employeur de ce village de la région des Appalaches, dépôt de charbon et de bois d'oeuvre. Depuis toujours, l'Église règne sans partage sur les âmes comme sur la politique : rien ne doit mourir et rien ne doit changer… Mais voilà que la télévision entre dans les foyers et, avec elle, une constellation de nouvelles vedettes dont la plus lumineuse, aux yeux du jeune Daniel Boisvert, est sans conteste Janette Bertrand. Le petit garçon ira jusqu'à confier à son idole la tragédie qui a bouleversé sa famille.

    À travers le regard d'un enfant de neuf ans, Rendez-vous à Tourville dépeint avec un humour à la fois tendre et ironique tout un chapitre de l'histoire culturelle et sociale du Québec.

    En savoir plus [+]
  • « Dans les arômes de la tisane à la menthe sauvage et du ragoût d'orignal, Bertha, la mère de Darrel J. McLeod, lui transmet la fierté de la culture et du mysticisme de leurs ancêtres cris. Elle lui lègue aussi une part du lourd fardeau des traumatismes de sa jeunesse, passée dans les pensionnats catholiques d'Alberta où on l'avait envoyée de force. Dans un tourbillon d'événements difficiles, Bertha devient instable, et Darrel se met à peiner à l'école et dans la poursuite de ses ambitions musicales. Alors que la famille change sans cesse de foyer, il est témoin de nombreuses scènes de violence, doit prendre soin de ses frères et sœurs, et subit les abus de son père adoptif.

    En parallèle, le cheminement de son frère, qui deviendra sa sœur, le fait s'interroger sur sa propre identité et sur sa sexualité.

    Mamaskatch (mot de langue cri proféré quand des rêves sont partagés) est un récit superbement écrit, d'une honnêteté absolue, où l'on découvre avec le narrateur les forces mystérieuses et profondes qui lui permettront de survivre, puis de s'accomplir dans une vie aventureuse et heureuse. »

    En savoir plus [+]
Previous  Page 1 2 3