Nouveautés

  • Un roman sur la dangereuse emprise de la fiction.

    Antoine Lavoie habite dans une petite ville glauque et pauvre avec sa mère, dépressive chronique, et son père, chômeur habituel. Il passe son temps à lire et rêve de devenir écrivain. Mais pour écrire quoi ? Il n'a rien à raconter, et ça se voit : à la poly, c'est comme s'il était transparent… Mais voilà que Francis Pigeon, la terreur du voisinage, lui fait une proposition inespérée : il va lui faire vivre de quoi remplir son livre.

    En savoir plus [+]
  • En octobre 1970, Robert Comeau était un tout jeune professeur d'histoire. Engagé pour l'indépendance du Québec et la cause ouvrière, il avait intégré la cellule Information Viger du Front de libération du Québec, y assurant entre autres la rédaction et la distribution des communiqués du groupe clandestin. Durant ces quelques semaines tumultueuses, il a été filé, mis sur écoute, et finalement trahi par des indicateurs infiltrés.


    Ayant pris très vite ses distances avec l'action directe et renoncé à la violence, Comeau ne cherche aujourd'hui ni à se justifier ni à se peindre en héros, mais bien à établir – et souvent à rétablir – la vérité historique d'un moment dont il a été un acteur et un témoin. Dans ce livre, il raconte le cheminement personnel et intellectuel qui l'a mené, avec d'autres jeunes militants et militantes, à rejoindre les rangs du FLQ. Il expose avec clarté le déroulement des événements et montre les nombreux abus perpétrés par les autorités policières, notamment la création de fausses cellules felquistes après la dissolution du mouvement. Il relate également les suites judiciaires et humaines de la crise, et se penche sur la question cruciale de l'inscription d'Octobre dans la mémoire collective.

    En savoir plus [+]
  • Mes parents suivaient la méthode du calendrier. Alors, ce qui devait ne pas arriver arriva. C'est-à-dire moi.

    Tourville, années 1950. Les locomotives ne sont pas encore passées au diesel et le CN est le principal employeur de ce village de la région des Appalaches, dépôt de charbon et de bois d'oeuvre. Depuis toujours, l'Église règne sans partage sur les âmes comme sur la politique : rien ne doit mourir et rien ne doit changer… Mais voilà que la télévision entre dans les foyers et, avec elle, une constellation de nouvelles vedettes dont la plus lumineuse, aux yeux du jeune Daniel Boisvert, est sans conteste Janette Bertrand. Le petit garçon ira jusqu'à confier à son idole la tragédie qui a bouleversé sa famille.

    À travers le regard d'un enfant de neuf ans, Rendez-vous à Tourville dépeint avec un humour à la fois tendre et ironique tout un chapitre de l'histoire culturelle et sociale du Québec.

    En savoir plus [+]
  • « Dans les arômes de la tisane à la menthe sauvage et du ragoût d'orignal, Bertha, la mère de Darrel J. McLeod, lui transmet la fierté de la culture et du mysticisme de leurs ancêtres cris. Elle lui lègue aussi une part du lourd fardeau des traumatismes de sa jeunesse, passée dans les pensionnats catholiques d'Alberta où on l'avait envoyée de force. Dans un tourbillon d'événements difficiles, Bertha devient instable, et Darrel se met à peiner à l'école et dans la poursuite de ses ambitions musicales. Alors que la famille change sans cesse de foyer, il est témoin de nombreuses scènes de violence, doit prendre soin de ses frères et sœurs, et subit les abus de son père adoptif.

    En parallèle, le cheminement de son frère, qui deviendra sa sœur, le fait s'interroger sur sa propre identité et sur sa sexualité.

    Mamaskatch (mot de langue cri proféré quand des rêves sont partagés) est un récit superbement écrit, d'une honnêteté absolue, où l'on découvre avec le narrateur les forces mystérieuses et profondes qui lui permettront de survivre, puis de s'accomplir dans une vie aventureuse et heureuse. »

    En savoir plus [+]
  • Qu'ils soient des groupes de recherche aux méthodes rigoureuses structurés autour d'enjeux précis ou des machines de guerre idéologique hautement partisanes, les think tanks ont en commun d'évoluer dans une symbiose de plus en plus inextricable avec la sphère politique. Si ce dossier du BHP les étudie sur cinq décennies et jusqu'en Chine, nul besoin de chercher très loin dans le temps et dans l'espace pour trouver les signes de leur influence : les Minutes du patrimoine, le palmarès des écoles secondaires, le ticket modérateur en santé, le monorail à grande vitesse, le compteur de la dette du Québec ou la Journée de libération de l'impôt sont autant de produits de leur imagination débordante.

    En savoir plus [+]
  • Éclairé par la fiction romanesque, ce que j'ai vécu là-bas […] a été plus accessible à ma conscience, moins terrifiant. Ma mémoire apitoyée en a fait une aventure paradoxale.

    Un homme s'éveille dans un hôpital perdu du Bélize en pleine tempête tropicale. Désorienté et fiévreux, il découvre, horrifié, qu'il ne peut plus parler, ni marcher. Pris de violentes convulsions, il délire, plongeant etreplongeant sans cesse dans les souvenirs de ses frasques, de ses amours, deson enfance. Quand il en émerge, c'est pour observer autour de lui un universqui n'a plus de sens.
    La navrure n'est pas une ode lénifiante à la résilience humaine : le narrateur est en colère, amer, révolté. Mais son regard sur le monde et sur lui-même est aussi empreint d'un humour délicieusement corrosif.

    En savoir plus [+]
  • La fois où je n'ai pas été morte dans la neige en plein jour, c'est la fois où j'ai été le plus loin pour me trouver parce que je n'avais jamais été autant perdue, je pense. Je ne sais pas comment en parler mais jesais ce que ça fait, c'est comme trop de lumière et je ne vois plus rien. Je ne peux pas en parler chez moi, ils ne comprendraient pas.

    La petite Claude Kérouac, onze ans, a disparu, mais il faut 48 heures à ses proches pour s'en apercevoir. Quand la police est enfin appelée, les agents découvrent une famille chaotique et désunie. Chez les Kérouac, la vérité vous file sans cesse entre les doigts. Claude, depuis le lieu où elle s'est cachée, se confie à une psychologue antipathique. Tour à tour candide et trop lucide pour son âge, parfois cruelle, elle livre sa version d'un sombre roman familial.

    En savoir plus [+]
  • JEAN-PHILIPPE DION et ses complices de La vraie nature, MARTIN BOISCLAIR et MARTIN GRENIER, reviennent sur les moments forts des deux premières saisons de l'émission, tels qu'ils se sont produits devant et derrière les caméras. Ils ont fait un livre à l'image d'un week-end au chalet de La vraie nature, de l'arrivée en barque aux confidences dans la grange, des soupers aux chandelles aux longues veillées autour du feu.

    En savoir plus [+]
  • Notre mère venait de mourir. Dans un carnet qu'elle avait laissé traîner, ma sœur m'a dit avoir trouvé des petits traits au crayon qui comptaient les jours écoulés depuis mon départ. Ma mère en avait tracé 185. Imaginer cette femme à l'esprit si anticonformiste – elle était allée, enfant, jusqu'à refuser qu'on lui bande les pieds –, traçant ces petites lignes, jour après jour, m'a bouleversée.

    Dénoncée par ses étudiants pour ses idées « bourgeoises », emprisonnée et torturée par les autorités maoïstes, Zhimei Zhang parvient à quitter la Chine en 1985 pour finalement s'établir à Montréal. La vie dans une société libre est à la fois enivrante et déstabilisante : nouvelles amitiés, nouvelles langues, chocs culturels cocasses ou troublants… Dans ce recueil de réminiscences ponctué de poèmes délicats, la grande dame décrit sa transformation en « Québécoise pure soie », revient sur les moments marquants de sa jeunesse et raconte comment, en 2017, elle a revisité l'un des épisodes les plus douloureux de sa vie en retournant en Chine pour faire la paix avec ceux qui l'avaient trahie.

    En savoir plus [+]
  • Rue des Pignons, Fanfreluche, Deux Femmes en or, Grande Ourse, 19-2… des générations de spectateurs ont pu apprécier au petit et au grand écran le talent de Louise Turcot. Mais la comédienne est avant tout une femme de théâtre. Depuis sa sortie du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, en 1965, elle s'est illustrée dans un nombre ébouriffant de rôles et dans tous les registres, de Corneille à Tennessee Williams, d'Arthur Miller à Marivaux. 

    Formation, auditions, vie de tournée, rapport aux textes et aux personnages, recherche de l'équilibre entre carrière et vie familiale, adaptation au passage du temps: Louise Turcot explore toutes les facettes de son métier d'actrice. Drôles, sincères et clairvoyantes, ses lettres disent sans fard la vérité d'un « foutu métier » dont elle est restée aussi éperdument amoureuse qu'à ses premiers pas sur les planches. Elle est également romancière et auteure de livres pour la jeunesse.

    En savoir plus [+]
Previous  Page 1 2